Né en 1994 de parents musiciens, Nicolas Ramez commence l’apprentissage de la musique par le piano, dès l’âge de 5 ans. Deux ans plus tard, il entre au Conservatoire à Rayonnement Régional de Nantes dans la classe de cor de François Mérand, tout en continuant la pratique du piano.Très tôt, Nicolas se distingue dans sa discipline principale, et gagne à l’âge de 11 ans le premier prix du concours Wassermassons « cor petites mains ». Suite à ce concours, Nicolas est invité à se produire en soliste au Festival du Cor d’Avignon en 2007, ainsi qu’au théâtre des Champs-Elysées. Ayant pu dès son plus jeune âge se produire avec des orchestres tels que l’Ensemble instrumental de l’Ouest, l’Harmonie de l’Armée de Terre ou l’Orchestre Lamoureux, Nicolas a su très tôt se familiariser avec la scène et le jeu solistique. En 2010, il obtient son Diplôme d’Etudes Musicales avec les mentions « très bien à l’unanimité du jury » en cor et en musique de chambre. En 2011, il obtient également le second prix au Concours International de Brno dans la catégorie « moins de 20 ans » et en 2016 remporte un 3ème prix au concours international de l'ARD de Munich.A l’âge de 16 ans, il est admis au Conservatoire National Supérieur de Musique de Paris, dans la classe d’André Cazalet. Il y obtient en 2014 sa Licence avec Mention Très Bien à l’Unanimité du jury. Nicolas poursuit son expérience de la scène avec notamment plusieurs formations de musique de chambre, discipline dans laquelle il s’investit énormément. Apprécié pour ses qualités de chambriste, il est invité en 2014 à participer au festival « Musique à Giverny ». Il a également été invité à se produire au sein de la « Folle Journée Camerata » fondée par René Martin en 2014, et avec laquelle il a eu l’occasion de participer à divers Festivals, tels que « La Folle Journée Japon », « La folle Journée de Nantes », ou encore « Les Moments Musicaux de La Baule ».Depuis janvier 2016, il occupe le poste de premier cor solo au sein de l’orchestre de chambre de Paris. Il continue également de s’investir dans divers projets notamment avec l’ensemble Ouranos, quintette à vent soutenu par la fondation Singer-Polignac, avec lequel il participe à de nombreuses manifestations musicales à travers la France.