Pierre Chalmeau

Piano


« Il est un musicien qui a le don de parler à son auditeur dans le creux de l'oreille pour lui dire des choses graves et belles, douces et fortes, sans jamais lui parler de lui-même, tout en étant présent dans chaque note, chaque soupir. »

Alain Lompech

« Une beauté de sonorité et un sens de la narration absolument exceptionnel, c’est un disque prodigieux, magique. »
Philippe Cassard

« Un manifeste de poésie »
Rodolphe Bruneau-Boulmier

Révélé par son premier disque consacré à Louis Couperin, Pierre Chalmeau continue aujourd’hui de faire découvrir l’immense compositeur baroque à travers ses concerts.Initié au piano par son père pianiste et chef d’orchestre, Pierre Chalmeau a débuté sa formation au CNR de Paris où il a obtenu un premier prix de piano et de musique de chambre en 2002. Il y a reçu l’enseignement de Billy Eidi, Chantal Fraysse et Brigitte Boutinon-Dumas, en piano, de Paul Boufil, en musique de chambre et d’Alain Louvier en orchestration et analyse musicale. Dans cette période, il a également suivi les conseils des pianistes Pascal Némirovski et Ventsislav Yankoff.Unanimement admis au CNSMD de Lyon dans la classe d’Edson Elias et Thierry Rosbach, il en sort diplômé en 2008 du DNESM mention Très Bien à l’unanimité. Il y a parallèlement suivi les cours de Franck Krawczyk et Jacques Aboulker en musique de chambre avec le clarinettiste Carjez Gerretsen. Dans l’année qui suit l’obtention de son diplôme, il se perfectionne au Conservatoire Royal de Bruxelles auprès d’Aleksandar Madzar.
Il participe aux master classes de Jean-Claude Pennetier et rencontre Tatiana Zelikman dont il recevra régulièrement les conseils.
Le compositeur et pianiste Franck Krawczyk l’a sollicité pour plusieurs projets musicaux au Lavoir Musical, ainsi qu’au Musée d’Art et d’Histoire du Judaïsme sous la direction de Christian Boltansky pour l’installation musicale Gute Nach. Ils ont par ailleurs collaboré avec le Chœur Accentus sous la direction de Laurence Équilbey pour une tournée franco-allemande en 2008 autour du compositeur Hans Eisler.
Son intérêt pour la création l’a amené à travailler en collaboration avec les compositeurs Jean-Charles Gandrille, dont il crée Polychromies et Instants Oniriques qui lui sont dédiées ; Jean-Bernard Collès, qui lui dédie son 6e Cahier d’Hallucinations ; Benoit Menut, dont il crée Après une lecture de Dante avec la violoncelliste Claire-Lise Démettre au festival Jeunes Talents à Paris ; et Julien Gauthier dont il enregistre plusieurs pièces au côté de l’altiste Hélène Desaint.Pierre Chalmeau s’est distingué dans les concours Maria Canals en 2009, Teresa Llacuna en 2009, Premio Jaen en 2010, Brahms en 2010 et Vittorio Gui en 2011.
On a pu l’entendre en concerto au festival Piano à Riom dans le 1er concerto de Chopin ou au festival des Monts de la Madeleine dans le 24ème de Mozart. Auparavant il avait également été invité par l’orchestre Mélo’dix en tournée dans le 4ème concerto de Beethoven.
Son intérêt pour l’interprétation historiquement informée l’a mené à l’Abbaye de Royaumont dans le cadre des master classes sur instruments anciens d’Alexei Lubimov et Edoardo Torbianelli.Il forme avec le clarinettiste Carjez Gerretsen le duo Notamo. Ensemble, ils revisitent et retraduisent le répertoire du lied pour une redécouverte en profondeur des grands cycles allemands.